Le prêt à taux mixte ou semi-fixe

Taux mixte pour votre emprunt ? Avantageux ou risqué ?

Le taux mixte est un mélange du prêt à taux fixe et du prêt à taux variable. Le prêt possède un taux fixe au début de l’emprunt pendant une durée définie (souvent entre 5 et 10 ans) puis le taux devient variable pour la fin de l’emprunt. Cette possibilité permet d’avoir un taux initial plus bas que pour un prêt à taux fixe et elle permet également plus de stabilité au début de l’emprunt ce qui peut être sécurisant pour les ménages.

Un exemple de prêt à taux mixte

Cindy et son mari Sébastien veulent contracter un prêt de 200 000 € sur 20 ans pour l’achat de leur maison. Ils vont voir leur banquier qui leur propose d’emprunter avec un taux semi-fixe pendant 10 ans à 2.3 % puis capé +/- 2 % sur le reste de leur prêt. En accord avec leur banque, il est définit préalablement que si les taux viennent à augmenter alors les mensualités resteront fixes mais la durée de l’emprunt augmentera.

Les 10 premières années le couple paiera donc 1 040,43 € chaque mois. A la fin de la période fixe, les taux ont augmentés et sont passés à 2,5 %. Si ce taux ne bouge pas jusqu’à la fin de leur crédit le couple devra payer 1 037.79 € pendant 10 ans et 9 mois (soit 9 mois de plus que prévu). Mais, finalement les taux chutent à 2 % au bout de 5 ans : la durée de crédit redescend à 20 ans et 4 mois (contre 20 ans et 9 mois avec le taux précédent) avec une mensualité sur les 5 ans et 4 mois restants de 1 025,89 €.

Ainsi, les mensualités du couple ne dépasseront pas la somme de 1 040.3 € et ils rembourseront sur 244 mois (20 ans et 4 mois). Leur emprunt leur coutera au final 52 777 € soit 13 429 € de moins qu’avec un taux fixe.

L’option est assez intéressante car la durée moyenne d’un emprunt en France est de 8 ans (remboursement anticipé, revente du bien, etc.) donc la probabilité pour que l’on ressente l’augmentation des taux dans la partie variable est faible.

Ainsi, choisissez votre type de taux en fonction de votre situation personnelle, de votre projet et du marché mais ne rejetez pas systématiquement les taux variables qui peuvent être avantageux! Cependant, actuellement la majorité des banques ne présentent que des taux fixes (car ils sont bas) donc le choix est limité !

Si vous ne pouvez pas économiser sur votre taux d’emprunt, peut-être pourriez-vous gagner de l’argent en souscrivant à une assurance emprunteur compétitive ? Rendez-vous sur notre comparateur d’assurance de prêt SwitchAssur !

LES ACTUS DE L'ASSURANCE EMPRUNTEUR

Depuis le 1er septembre et la mise en vigueur de la loi Lemoine, le questionnaire de santé n’est plus obligatoire lors d’un emprunt immobilier dans certains cas. Mais la plupart du temps, le questionnaire de santé reste nécessaire. Nous vous expliquons les démarches à suivre dans les deux cas.

Malgré une législation toujours plus en faveur du libre choix de l’assurance emprunteur, le marché de l’assurance emprunteur est toujours détenu à 88% par les banques.

Plutôt que de réguler le marché, le taux d’usure a été un des facteurs déterminants du ralentissement du marché de l’immobilier depuis le début de l’année. Celui-ci a été augmenté au 1er octobre et devrait permettre de relancer le marché. Mais cette éclaircie devrait être de courte durée.