Le prêt à amortissement simple

SwitchAssur vous explique l’amortissement de votre prêt immobilier

Le principe est simple ! Vous allez voir votre banque avec le montant du crédit dont vous avez besoin (à définir selon votre apport personnel, le coût de vos projets, etc.). La banque possède des barèmes de taux et grâce à eux elle va vous donner (en fonction de vos revenus notamment) le taux de votre emprunt en fonction de la durée de celui-ci. De cela découle le montant des mensualités de votre crédit. C’est à ce moment-là que vous allez choisir –en accord avec le prêteur, quelle durée de prêt correspond le mieux en fonction du montant de vos mensualités. Sachez que la banque exigera généralement une mensualité du crédit de moins de 33 % de vos revenus (c’est dans son intérêt : elle a tout à perdre si vous ne pouvez pas rembourser).

Un exemple du prêt à amortissement simple

Nicolas et Xavier souhaitent acheter une maison à 200 000 € (hors frais de notaire). Pour cela ils possèdent 35 000 € d’apport : ils ont donc besoin d’un prêt immobilier. Ils se rendent à la Banque Alpha pour concrétiser leurs projets.

Durée d’emprunt > 17 ans et ≤ 20 ans > 20 ans et ≤ 25 ans > 25 ans et ≤ 30 ans
Taux 1.50 1.80 2.55

Sur un prêt de 20 ans, les mensualités s’élèvent à 965.09 €.

Sur un prêt de 25 ans, les mensualités s’élèvent à 828.37 €.

Sur un prêt de 30 ans, les mensualités s’élèvent à 795.45 €.

Nicolas et Xavier ont les moyens pour payer les trois propositions de mensualité. Néanmoins, ils ont 2 enfants donc le prêt sur 20 ans propose des mensualités trop élevées. De plus, le prix ne comprenant pas l’assurance emprunteur, le couple préfère –en accord avec la banque, choisir le prêt sur 25 ans.

Parlons maintenant de l’amortissement de leur prêt. Chaque mois le couple paiera 828.37 €. Mais la mensualité ne sera pas « composée » des mêmes montants tout au long du crédit. En effet, le couple paiera chaque mois les intérêts correspondants au capital restant dû du crédit et une partie du capital (pour l’amortir au fur et à mesure).

Prenons quelques mensualités :

Echéance Capital Amorti Intérêt Reste dû
1ème mois 528.37 € 300.00 € 199 472 €
2ème mois 529,16 € 299,21 € 198 942 €
3ème mois 526,96 € 298,41 € 198 413 €
4ème mois 530,75 € 297,62 € 197 882 €
299ème mois 825,89 € 2,48 € 827,13 €
300ème mois 827.13 € 1,24 € 0 €

Xavier et Nicolas paierons donc de plus en plus de capital (en bleu) et de moins en moins d’intérêt (en gris) au cours des années.

On visualise ce remboursement sur un graphique :

Exemple d’un amortissement simple d’un prêt de 200 000 € à 1.8 % sur 25 ans

Ainsi les intérêts (48 511 € au total) et le capital (200 000 €) sont exactement remboursés à la fin des 25 ans (300 mois).

Vous savez maintenant tout sur l’amortissement simple des prêts immobiliers. Pour toute autre question n’hésitez pas à visiter notre lexique du prêt immobilier et notre guide de l’assurance emprunteur !

LES ACTUS DE L'ASSURANCE EMPRUNTEUR

Depuis le 1er septembre et la mise en vigueur de la loi Lemoine, le questionnaire de santé n’est plus obligatoire lors d’un emprunt immobilier dans certains cas. Mais la plupart du temps, le questionnaire de santé reste nécessaire. Nous vous expliquons les démarches à suivre dans les deux cas.

Malgré une législation toujours plus en faveur du libre choix de l’assurance emprunteur, le marché de l’assurance emprunteur est toujours détenu à 88% par les banques.

Plutôt que de réguler le marché, le taux d’usure a été un des facteurs déterminants du ralentissement du marché de l’immobilier depuis le début de l’année. Celui-ci a été augmenté au 1er octobre et devrait permettre de relancer le marché. Mais cette éclaircie devrait être de courte durée.