Le prêt à mensualités progressives

Hypothéquez votre maison comme assurance de paiement pour la banque

Le principe est le même que pour un prêt à paliers. En effet, vos mensualités vont simplement évoluer au cours de votre emprunt afin de coller au mieux à vos revenus. Assez peu connu, il est pourtant très intéressant pour les jeunes notamment (et les fonctionnaires dont le salaire évolue de manière régulière). En effet, souvent assez peu payés en début de carrière, leurs salaires ont de fortes chances d’augmenter et proportionnellement leur capacité de remboursement !

La théorie : Les mensualités sont faibles au début du remboursement du prêt. Elles augmentent chaque mois pour atteindre une augmentation annuelle de 1 %, 1.5 % voire 2 % (l’augmentation est définie à la signature du prêt). Ainsi, vous remboursez plus à la fin de l’emprunt car vos revenus sont plus élevés. Vous pouvez donc gagner des années de remboursement et votre capacité d’emprunt est augmentée.

Un exemple de prêt progressif

Bilel et Marion veulent acheter une maison d’une valeur de 250 000 €. Ils ont 20 000 € d’apport et gagnent pour le moment 3 200 € net par mois. La mensualité maximum qu’ils peuvent rembourser pour l’instant est aux alentours de 1 050 € (33 % de leurs revenus). Néanmoins étant fonctionna ires ils savent que leurs revenus vont augmenter régulièrement pendant les prochaines années. Le taux proposé par leur banque est de 2.8 % sur 25 ans.

  • S’ils empruntent avec un prêt classique (à mensualité constante) leurs mensualités seront de 1 159,69 € pour un coût total de 97 906,00 €.
  • Ils peuvent aussi emprunter grâce à un prêt à mensualités progressives de +1 % par an. Leur première mensualité sera de 1 041,41 € et leur dernière sera de 1 322,31 €. Leur prêt leur coutera (hors assurance et frais annexes) 102 952,45 €, soit 5 046,58 € de plus que pour la souscription d’un prêt classique.
  • Ils peuvent également choisir de réduire la durée de leur prêt avec un du prêt à mensualités progressives de +1 %. Leur première mensualité s’élèvera à 1 154,06 € (montant proche d’une mensualité de prêt classique) et la dernière mensualité (au bout de 22 ans) s’élèvera à 1 422,25 €. Leur prêt leur coutera (hors assurance et frais annexes) 88 899,14 € soit 9 006,14 € de moins que pour un prêt classique.
  • ils peuvent aussi choisir d’emprunter plus soit 278 394 € sur 25 ans avec des mensualités variant de 1 159,69 € (coût d’une mensualité de prêt classique) à 1 472,49 € pour 16 645,27 € de plus que pour la première solution.

Ainsi, le prêt à mensualités progressives permet aux emprunteurs d’adapter leurs remboursements à leurs évolutions de carrière, ce qui amène une certaine souplesse dans la gestion de budget des ménages.

A noter :

SwitchAssur assure également les prêts immobiliers : venez donc économiser sur votre assurance emprunteur en comparant différents contrats grâce à notre comparateur. Et pour en savoir plus sur les autres types de prêt, visitez notre lexique de l’emprunt immobilier !

LES ACTUS DE L'ASSURANCE EMPRUNTEUR

SECURIMUT, spécialiste de l’assurance emprunteur, a réalisé une étude sur le libre choix de l’assurance emprunteur en 2020 et les constats sont édifiants… SwitchAssur vous livre les principales conclusions et les obstacles créés par les banques pour freiner le changement d'assurance de prêt.

Savez-vous que SwitchAssur offre avec tous ses contrats un service d'Aide au Retour à l'Emploi ? Zoom sur ce dispositif d'accompagnement qui pourrait être bien utile face à la crise économique. 

Le Conseil Constitutionnel a finalement retiré de la loi ASAP les amendements visant à faciliter la résiliation annuelle de l’assurance emprunteur.