L’assurance emprunteur : à quoi ça sert ?

Lors de la négociation d’un crédit immobilier, les emprunteurs ont tendance à se focaliser sur le taux d’intérêt du prêt et les divers frais (frais de dossiers, de garantie, indemnités de remboursement anticipé, etc.). Bien souvent, le sujet de l’assurance de prêt est évoqué très rapidement, comme un passage obligé pour l’obtention du crédit.

Et pourtant, son importance est cruciale : non seulement elle peut coûter très cher, mais en plus elle vous protège, vous et votre famille, tout au long du remboursement de votre crédit.

Votre assurance de prêt au meilleur tarif en quelques clics

1
2
3

Le principe de l’assurance de prêt

Ce principe est simple : l’assureur s’engage à prendre en charge le remboursement de votre crédit si survient l’un des événements prévus par le contrat. Concrètement, l’assureur paiera à la banque prêteuse :

  • Le capital restant dû du crédit en cas de décès ou de PTIA (Perte Totale et Irréversible d’Autonomie) de l’un des emprunteurs,
  • Ou la mensualité du crédit en cas d’invalidité ou d’arrêt de travail.

On comprend donc bien son intérêt : en cas d’accident de la vie, les revenus du ménage peuvent baisser, et ses dépenses quotidiennes augmenter. Rembourser le crédit immobilier (qui est souvent le principal poste de dépense d’un ménage) peut donc devenir compliqué. Grâce à l’assurance emprunteur, cela n’est plus un problème ni pour le ménage qui n’a plus à se préoccuper de son crédit, ni pour la banque qui est sûre d’être remboursée.

L’assurance emprunteur est-elle obligatoire ?

Oui et non... Ou plutôt, non et oui ! Pas de panique, la réalité est en fait assez claire. Non, l’assurance de prêt n’est pas légalement obligatoire. Et d’ailleurs, dans certains cas très marginaux (par exemple si l’emprunteur peut garantir son crédit par un placement financier suffisant), la banque prêteuse peut parfaitement consentir un prêt sans assurance emprunteur.

En revanche, oui, l’assurance de prêt est quasi-systématiquement exigée par la banque pour consentir un crédit immobilier. Vous ne pourrez donc pas y échapper, d’où l’intérêt de comparer les assurances emprunteurs avec SwithAssur !

Cela dit, un contrat d’assurance de prêt peut comporter plusieurs niveaux de couverture, et la banque ne les exigera pas tous systématiquement. Il est donc temps de s’y intéresser :

Les évènements couverts

Il s’agit de couvrir des situations qui pourraient empêcher l’emprunteur d’assurer le remboursement normal de son crédit :

  • Le décès,
  • La PTIA (Perte Totale et Irréversible d’Autonomie),
  • L’invalidité totale ou partielle,
  • L’incapacité de travail (ITT),
  • La perte d’emploi.

Vous trouverez davantage de détails sur ces niveaux de couverture et les cas dans lesquels ils sont exigés par les banques sur notre page dédiée aux différentes garanties de l’assurance emprunteur.

en 3 étapes

Comparez les meilleurs contrats d’assurance emprunteur du marché et économisez sur votre prêt immobilier ! On s’occupe de tout...

La quotité d’assurance

Derrière ce terme un peu technique se cache une notion essentielle en assurance emprunteur. Il s’agit en fait de la part du capital emprunté pour laquelle chaque emprunteur est assuré.

Si l’emprunteur est seul, pas de problème : il sera obligatoirement assuré à 100%. En revanche, dans le cas d’un couple, plusieurs possibilités existent. La plus prudente est bien sûr d’assurer les 2 emprunteurs à 100% chacun : en cas de sinistre survenant à un seul des emprunteurs, la totalité du prêt sera prise en charge.

Il est toutefois possible d’opter pour une répartition différente, tant que la somme des quotités atteint au moins 100% : 50/50, 100/50, 75/75, etc.

Comment vous y retrouver ? Rien de plus simple, il vous suffit de consulter notre page dédiée à la quotité d’assurance emprunteur.

NOS ACTUS

Alors que 2017 signait une hausse spectaculaire des prix de l’immobilier, le bilan de l’année 2018 n’est pas bien plus réjouissant pour les acquéreurs. SwitchAssur fait le point pour vous !

L’article 52 du projet de loi des finances a finalement été voté par les députés malgré l’avis du Sénat : la fiscalité de l’assurance emprunteur est alourdie en ce début d’année.

Avec un prêt immobilier en vue pour réaliser un projet, vous êtes submergé par les démarches administratives ? SwitchAssur vous explique simplement les quotités d’assurance.

SwitchAssur utilise des cookies afin de personnaliser l’utilisation du site et d’améliorer votre expérience utilisateur. En continuant votre navigation sur SwitchAssur, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.