Comment économiser en renégociant son prêt immobilier ancien ?

Vous avez un crédit en cours depuis quelques années et vous constatez que les taux d’intérêts de votre prêt actuel sont beaucoup plus élevés que ceux pratiqués en ce moment ? Il est donc logique pour vous de se présenter devant votre banquier pour tenter de renégocier au mieux votre crédit et diminuer vos taux d’intérêts. Découvrez toutes les solutions pour diminuer le coût de votre crédit ancien.

Renégocier son prêt immobilier ancien

Tout d’abord, il faut savoir que la renégociation d’un crédit immobilier et le rachat d’un prêt immobilier sont deux choses différentes. Nous aborderons le cas du rachat de prêt immobilier plus tard dans cet article. La renégociation de son prêt immobilier s’effectue avec votre banque prêteuse actuelle. C’est souvent la solution la plus simple et la plus rapide, mais la banque possède souvent moins de latitude pour baisser les taux d’intérêts. En rachat de crédit, vous pouvez obtenir un meilleur taux mais celui-ci ne fait pas tout ! Les frais de dossiers seront plus élevés et il vous faudra regarder votre gain réel en euros.

Si vous demandez à renégocier votre crédit immobilier, toutes les banques ne vont pas réagir de la même façon. Certaines seront plus faciles à convaincre que d’autres. Pour mettre toutes vos chances de votre côté, vous pouvez réaliser des simulations dans d’autres banques afin d’augmenter votre pouvoir de négociation. Dans tous les cas, si vous parvenez à obtenir une renégociation, vous aurez des frais de dossier ou d’avenant. Ces frais sont variables et peuvent être assez élevés mais sont souvent négociables.

Si vous arrivez à renégocier votre taux d’intérêt, vous avez deux possibilités : diminuer vos mensualités ou raccourcir votre prêt. En effet, plutôt que d’économiser quelques dizaines d’euros par mois, vous pouvez choisir de conserver la même mensualité et diminuer la durée totale de votre prêt immobilier. C’est une autre façon de pouvoir profiter d’une baisse de vos taux d’intérêts et les économies sont mécaniquement un peu supérieures (taux plus faible et durée plus courte = encore moins d’intérêts à payer).

Il est plutôt conseillé de renégocier son crédit immobilier avec sa banque quand il est encore relativement récent et qu’il vous reste beaucoup de capital à rembourser. En effet, plus il vous reste du capital à payer, plus vos intérêts sont élevés. Si votre capital restant dû est bas, négocier les taux d’intérêts perd de son utilité. En règle générale, si votre capital restant dû est inférieur à 70 000 €, la renégociation de votre prêt immobilier ancien est beaucoup moins intéressante.

Comme évoqué précédemment, la renégociation de crédit immobilier est souvent confondue avec le rachat de prêt immobilier. Si les deux ont pour but de faire baisser vos taux d’intérêts, ils présentent des différences.

Racheter son prêt immobilier ancien

Contrairement à la renégociation du prêt immobilier, le rachat de crédit s’effectue avec une autre banque. Vous allez contacter une banque concurrente qui vous proposera de racheter votre crédit actuel. Vous aurez donc un nouveau crédit, avec un taux d’intérêt plus faible, et une durée qui peut être ajustée. Comme pour la renégociation, vous pouvez simplement faire baisser vos mensualités ou opter pour des mensualités identiques à votre précédent crédit qui permettront de raccourcir votre prêt. Attention toutefois, ce changement implique quelques frais non négligeables : vous devrez régler à votre ancienne banque les indemnités de remboursement anticipé (IRA), et à la nouvelle les frais de garanties et les frais de dossier.

Les IRA sont en général coûteuses pour les emprunteurs mais les frais de garanties peuvent aussi être importants surtout en cas d’hypothèque. Les IRA permettent de rembourser aux banques les intérêts qu’ils ne toucheront pas suite au remboursement anticipé de votre prêt. Ils sont plafonnés à certains montants. En effet, ils ne peuvent pas dépasser 3 % du capital restant dû de votre prêt ou 6 mois d’intérêt sur le capital remboursé au taux moyen du crédit immobilier.

Il existe cependant certains cas où vous pouvez être exemptés de ces indemnités :

  • Si vous êtes en couple et que l’un de vous connaît une cessation forcée de votre activité professionnelle et que vous vendez votre bien immobilier
  • Si vous êtes en couple et que l’un de vous change de travail et vous vendez votre bien immobilier par la suite
  • Si vous vendez votre bien immobilier suite au décès de la personne avec qui vous étiez en couple

De plus, certains contrats ont des clauses indiquant des IRA à 0 %.  

La renégociation ou le rachat de votre crédit immobilier peut vous faire réaliser des économies. Cependant, votre banquier n’est pas obligé d’accepter votre renégociation et le rachat vous fera payer des indemnités de remboursement anticipé qui risquent d’être onéreuses. Peu d’emprunteurs y pensent mais pourtant il existe une solution encore plus simple pour optimiser son crédit et économiser plusieurs milliers d’euros.

Renégocier son assurance emprunteur 

Plutôt que de renégocier son crédit avec sa banque ou le faire racheter par une banque concurrente, vous pouvez optimiser votre prêt en changeant simplement d’assurance emprunteur. Si vous avez toujours l’assurance de votre banque, les économies moyennes sont estimées à 500 € par an sur toute la durée restante de votre crédit. S’il vous reste une dizaine d’années de crédit, vous pouvez gagner 5 000 € environ !

Pour que la banque accepte votre changement, Il faut juste que votre nouveau contrat propose un niveau de garantie équivalent à votre contrat bancaire. En plus, la banque ne peut pas modifier votre crédit ni vous faire payer des frais. Le changement d’assurance emprunteur est une opération quasi gratuite mis à part quelques frais de dossier très limités qui peuvent être facturer (chez SwitchAssur, tous nos contrats nécessitent 20 € de frais de dossier).

En moyenne, les assurances externes sont deux fois moins chères que les assurances bancaires. Moins cher et au moins tout aussi efficace, vous avez toutes les bonnes raisons de renégocier votre assurance de prêt immobilier !

Il existe une loi et un amendement vous permettant de changer votre assurance emprunteur sur un crédit déjà contracté :

La loi Hamon de 2014 vous permet de changer d’assurance emprunteur jusqu’à 12 mois après la signature de votre offre. Avec les démarches à réaliser, il faut compter un préavis de 15 jours pour le changement.

Avec l’amendement Bourquin en 2017, l’emprunteur a le droit de résilier tous les ans à la date anniversaire de la signature de son contrat. Il doit cependant respecter un préavis de 2 mois, en envoyant une lettre recommandée à sa banque prêteuse.

Un projet de loi est en cours (loi Lemoine) pour permettre la substitution à tout moment, tout au long du crédit. Le fonctionnement serait le même que pour la loi Hamon sauf que le projet de loi continuerait sur toute la durée du crédit. La loi Hamon et l’amendement Bourquin seront donc remplacés par cette loi Lemoine. Dans tous les cas, votre banque ne peut pas refuser s’il y a une équivalence de garanties. Elle a légalement 10 jours pour répondre à votre demander. Elle n’a également pas le droit de modifier vos taux d’intérêts ni de facturer des frais.

Exemple d’économies en changeant d’assurance de prêt

Prenons un exemple pour vous donner un ordre d’idée des sommes économisées si vous changez votre assurance emprunteur.

Aline a emprunté 200 000 € en Juillet 2013 à un taux de 3,64 % sur 300 mois avec un prêt à amortissement régulier. Au 1er Janvier 2022, il lui reste un capital restant dû de 153 779 €.

Grâce à notre comparateur SwitchAssur, elle peut trouver un contrat beaucoup plus couvrant que celui qu’elle avait chez sa banque actuelle et pourra économiser jusqu’à 3 700 € si elle continue avec son crédit actuel.

Même si ces économies auraient pu être plus importantes si la substitution d’assurance avait été effectué plus tôt, elle reste néanmoins importante. De plus, ce changement ne vous coûte quasiment rien, uniquement les frais de dossier qui s’élèvent à 20 €.

Même si la loi devrait normalement à obliger les banques à accepter votre nouvelle assurance, elles rechignent régulièrement à valider ce changement. Elles peuvent vous rendre la vie difficile en invoquant un non-respect de l’équivalence de garanties ou en faisant traîner les démarches. On peut comprendre que vous soyez facilement découragés !

Heureusement chez SwitchAssur, nous sommes habitués à traiter avec les banques et nous nous occupons de gérer la relation pour vous. N’hésitez plus pour changer votre assurance emprunteur !

LES ACTUS DE L'ASSURANCE EMPRUNTEUR

Être atteint d’un cancer n’empêche pas forcément d’emprunter et de concrétiser un projet immobilier. Il existe de nombreux dispositifs vous permettant d’emprunter à un tarif normal, sans surprime ou sans exclusion. On vous explique le fonctionnement des dispositifs actuels pour bénéficier du meilleur contrat possible en cas de cancer.

L’assurance de prêt peut être un sujet difficile à appréhender quand on est un jeune emprunteur. Quels sont les dispositifs de prêt immobilier pour les emprunteurs ? Quelles sont les garanties d’un contrat d’assurance de prêt ? Comment le tarif est calculé ? Quels sont les types de contrat les plus intéressants ? On essaie de répondre à toutes ces questions ci-dessous !

Le changement d'assurance de prêt peut te permettre de réaliser des économies rapidement sur ton assurance emprunteur. Il est important de bien choisir ton contrat pour obtenir le meilleur tarif, mais aussi les meilleures garanties possibles. Voici 5 bonnes raisons de changer ton assurance emprunteur avec notre comparateur, SwitchAssur.