S’assurer malin en jouant sur les quotités d’assurance

Les quotités : pourcentage de couverture

Avec un prêt immobilier en vue pour réaliser un projet, vous êtes submergé par les démarches administratives ? SwitchAssur vous explique simplement les quotités d’assurance.

Pourquoi les quotités ?

L’assurance emprunteur est une étape obligatoire lors de la souscription à un prêt immobilier. En effet, l’établissement prêteur (généralement une banque) demande à l’emprunteur de souscrire à une assurance afin notamment de se protéger du défaut de paiement. Mais, si les emprunteurs sont plusieurs (un couple par exemple) il est nécessaire (et c’est dans votre intérêt) de définir des quotités d’assurance définissant le niveau de couverture de chacun des co-emprunteurs.

Mais…les quotités, qu’est-ce-que c’est ?

Les quotités ou taux de couverture permettent d’assurer différemment (ou non) les co-emprunteurs. En effet le total des quotités doit être au minimum de 100% et au maximum de 200% pour les deux emprunteurs. Pas de panique, on vous explique avec l'exemple !

Julien et Karine empruntent 200 000€ à deux. Néanmoins, Karine a des revenus plus élevés que son conjoint : elle gagne 3 000€/mois contre 1 000€/mois pour ce dernier. Ils décident de l’assurer à 75% contre 25% pour son mari. Ainsi, si elle était contrainte à quitter son travail pour une incapacité permanente de travail par exemple (mais c’est aussi valable pour un décès, l’invalidité, …) l’assureur prendra en charge le remboursement du prêt immobilier à hauteur de la quotité du souscripteur concerné soit, dans notre cas, 75%. Si la mensualités du crédit sont de 1000€/mois, Julien devra payer 250€/mois et l’assurance prendra en charge le reste : les 750€ restants.

Néanmoins, Julien et Karine ne sont pas obligés de choisir leurs quotités au prorata de leurs revenus. Ils peuvent s’assurer tous deux à 100% et ainsi, si l’un d’eux venait à disparaître ou à être en incapacité de travail ou en invalidité, la totalité du crédit serait pris en charge. C’est pourquoi, aujourd'hui, beaucoup de banques demandent des quotités 100/100 pour les co-emprunteurs. Chacun paye donc sa cotisation pour la totalité de la couverture (plus cher qu’avec des quotités réparties selon les revenus) mais en cas de sinistre l’intégralité du crédit est prise en charge par l’assureur.

Cette solution, rebutante au premier abord car plus chère est néanmoins très intéressante. En effet, il faut prendre en compte l’évolution du ménage : un foyer à 3 ou 4 personnes demande plus de revenus qu’un foyer uniquement à deux et ainsi il est pourrait être compliqué pour Julien de payer 250€/mois de remboursement en plus des frais de vie quotidienne pour sa fille et lui si Karine disparaissait.

SwitchAssur vous accompagne dans vos démarches : n’hésitez pas ! Avec notre plateforme téléphonique basée à Lyon, nos conseillers seront à votre écoute pour vous guider à chaque étape et ainsi trouver le contrat d’assurance de prêt qui vous convient.

NOS ACTUS

Alors que 2017 signait une hausse spectaculaire des prix de l’immobilier, le bilan de l’année 2018 n’est pas bien plus réjouissant pour les acquéreurs. SwitchAssur fait le point pour vous !

L’article 52 du projet de loi des finances a finalement été voté par les députés malgré l’avis du Sénat : la fiscalité de l’assurance emprunteur est alourdie en ce début d’année.

Avec un prêt immobilier en vue pour réaliser un projet, vous êtes submergé par les démarches administratives ? SwitchAssur vous explique simplement les quotités d’assurance.

SwitchAssur utilise des cookies afin de personnaliser l’utilisation du site et d’améliorer votre expérience utilisateur. En continuant votre navigation sur SwitchAssur, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.