L’impact de la résiliation infra annuelle sur les tarifs de l’assurance emprunteur

La loi pour la résiliation infra annuelle de l’assurance emprunteur devrait permettre de simplifier la législation actuelle et de faciliter le changement de cette assurance tout au long du prêt. C’est une avancée considérable pour le droit des emprunteurs qui leur permettra d’obtenir plus facilement l’assurance de prêt qu’ils souhaitent et de ne plus subir la loi des banques. Mais, les banques font tout pour éviter que cette loi soit votée par le Sénat qui doit se prononcer fin Janvier et font planer la menace d’une hausse des tarifs pour certains profils d’emprunteurs. SwitchAssur vous explique pourquoi il n’y a aucune raison à une hausse des prix de l’assurance de prêt.

La résiliation infra annuelle pour réaliser des économies

Tout se passe bien dans les autres domaines de l’assurance

La résiliation infra annuelle est déjà en place chez d’autres types d’assurances comme l’automobile ou l’habitation. Ce sont en plus des secteurs où les marges sont bien moindres qu’en assurance emprunteur. Depuis sa mise en place, les prix n’ont pas augmenté dans ces différents secteurs. Pas de panique donc pour l’assurance emprunteur, il n’y a aucune raison pour que cela augmente de notre côté !

Nous sommes moins chers que les banques !

Et oui, contrairement à ce qu’elles pourraient vous faire croire, les assureurs alternatifs sont moins chers que les assurances bancaires ! Depuis notre arrivée suite à la loi Lagarde de 2010 permettant la possibilité d’opter pour une assurance externe lors d’un prêt immobilier, le marché de l’assurance emprunteur a connu des baisses de tarifs régulières sur tous les profils, menées par les assureurs alternatifs. Pourtant, nos contrats sont bien moins margés que ceux des banques et c’est vrai pour tous les emprunteurs.

Les banques tentent de faire peur au gouvernement

À chaque nouvelle loi pour encourager le changement d’assurance emprunteur, les banques menacent de devoir augmenter leurs prix pour certains profils. Pourtant, il suffirait qu’elles rognent sur leurs marges colossales, comme le font les alternatifs. Selon UFC Que Choisir, les banques font 68 % de marge sur l’assurance emprunteur !!!

Les différentes techniques utilisées par les banques

Pour retenir les emprunteurs et conserver cette manne financière (7 milliards d’euros par an), les banques n’hésitent pas à faire traîner les demandes de substitution (moins de 50 % des réponses dans les délais légaux). Elles en profitent pour gagner du temps et proposer une solution aux emprunteurs, comme un contrat défensif. C’est un contrat bancaire non standard qu’elles proposent si l’emprunteur souhaite opter pour une assurance alternative.

D’autres banques font le choix de proposer systématiquement une contre-offre tarifaire au moment où elles reçoivent une demande de substitution. Plutôt que de perdre un client, elles préfèrent simplement s’aligner au contrat proposé par l’assurance alternative. Elles peuvent réduire leurs tarifs de moitié, voire plus. Ce process montre donc qu’elles ont des marges énormes qu’elles pourraient rogner facilement, sans attendre que le client cherche à partir chez les concurrents.  

Vu les marges importantes, si la loi sur la résiliation à tout moment de l’assurance emprunteur est votée et que la concurrence s’accroît, le prix de ces assurances devraient continuer de baisser sans que quiconque n’en soit pénalisé. La résiliation infra annuelle va donc fortement bénéficier au consommateur.

Des économies potentielles pour tous les profils

Une législation encore trop complexe

La législation actuelle permet de changer son assurance emprunteur à trois occasions différentes :

  • A la souscription du crédit (Loi Lagarde)
  • Durant la première année du contrat, moyennant un préavis de 15 jours (Loi Hamon)
  • A chaque date anniversaire de votre contrat, moyennant un préavis de 2 mois (Amendement Bourquin)

L’objectif de la résiliation infra annuelle est de pouvoir permettre un changement à tout moment de son assurance emprunteur. Nous nous assurons déjà de vous proposer de faire de nombreuses économies grâce à notre comparateur SwitchAssur. En remplaçant les lois en cours par un dispositif plus simple, le changement d’assurance emprunteur serait encore plus bénéfique pour vous.

Des économies pour tous les profils

Prenons deux exemples pour vous montrer que peu importe votre profil, un changement d’assurance emprunteur est forcément bénéfique pour votre porte-monnaie !

Lucie a 30 ans et a emprunté 200 000 euros sur 20 ans à 1,15 % en janvier 2019. Elle ne fume pas et travaille dans un domaine où elle ne prend aucun risque pour sa santé physique lors de l’exercice de son métier. Jeune et en bonne santé, son profil est particulièrement apprécié par les assurances. Elle désire changer son assurance emprunteur en utilisant notre site SwitchAssur. Tous les contrats proposés par notre site sont au moins équivalents au niveau des garanties à celui proposé par sa banque. Et ils sont également moins chers. Lucie pourrait économiser jusqu’à 2 300 € si elle décide de changer son assurance emprunteur pour l’un de nos contrats partenaires.

Prenons maintenant un autre exemple de profil. Gaël a emprunté 150 000 euros à 1,20 % sur 20 ans en 2019. Il vient d’avoir 42 ans, fume et son métier lui demande de porter beaucoup de charges lourdes. Il se déplace également beaucoup en France pour son travail. Comme pour Lucie, les contrats proposés par nos partenaires respectent l’équivalence de garanties. Gaël pourrait économiser jusqu’à 5 900 € s’il décide de changer son assurance emprunteur !

Avec la résiliation infra annuelle, Lucie et Gaël pourraient encore plus facilement changer d’assurance qu’à l’heure actuelle. Pour le moment, ils sont obligés d’attendre la date anniversaire de leur contrat pour résilier leur contrat actuel. De plus, simplifier les différents dispositifs à une seule loi est beaucoup plus clair pour vous. Peu importe votre profil, le changement d’assurance de prêt vous permettra certainement de réaliser de belles économies !  

LES ACTUS DE L'ASSURANCE EMPRUNTEUR

Après une année 2023 maussade, tous les professionnels de l’immobilier souhaitent une année 2024 plus favorables. Certains signes montrent déjà une légère amélioration du secteur pour la fin d’année 2023 qui pourrait se poursuivre en 2024.

Le remboursement d’un crédit immobilier n’est pas un long fleuve tranquille. En cas d’arrêt de travail de longue durée, tu peux avoir des difficultés à rembourser ton crédit immobilier. Heureusement, l’assurance de prêt peut te couvrir en cas de problèmes. Il est cependant nécessaire de bien comprendre ton contrat : garanties, franchise, exclusions, etc… 

 

Les nouveautés pour le PTZ

Le PTZ (Prêt à Taux Zéro) devait être stoppé à la fin de l’année 2023. Mais la situation du marché de l’immobilier a obligé les pouvoirs publics à continuer ce dispositif jusqu’à 2027. Mieux encore, ce prêt aidé sera plus facilement accessible pour les ménages…